Coucou !
Je sens dans l'atmosphère que toikimelis est fébrile de connaitre la suite et fin de cette histoire rocambolesque  (quand je l'ai écrit ce mot, j'ai la voix de Pierre Bellemarre dans la tête). Donc un petit résumé, après quelques heures au près du service technique de France Télécom, le lutin arrive à avoir un rendez vous avec le technicien dans les 10 minutes.

Le début de l'histoire

FRANCE TELECOM : Est-ce vraiment privatisé ?
2ème partie

Vous rentrez chez vous et attendez. Attendez. Attendez...
Une heure passe, deux heures passent...
Enfin, une camionnette arrive. Les présentations faites, il vous pose une question ?
« Où est la boîte de raccordement ? »
Vous n’en savez rien. Alors, le gars de France Télécom et vous allez chez votre propriétaire.
Bien sûr, il est absent. Vous tombez sur sa belle-mère. Heureusement, elle connaît le numéro de téléphone de son gendre à son bureau.

De très mauvaise humeur, (il était en train de signer un contrat avec les Américains), il dit qu’il arrive. Une demi-heure plus tard, votre cher propriétaire arrive. Après la visite de la cave (vous remarquez quelques bonnes bouteilles), la visite du jardin, la visite de la cours (le chien a failli vous mordre) et la visite de la rue, vous (le technicien + le proprio + vous) découvrez derrière un buisson, la boîte de raccordement. Vous regardez l’heure. Bon, vous n’irez pas non plus en TD d'informatique. Tant pis. Bien sur, il pleut.

Le technicien fait des tests. Retourne dans la cave, va dans votre studio, retourne à la boite de raccordement. Après cinq ou six essais, le technicien demande au propriétaire :
  « Vous êtes sur que quelqu’un a installé une ligne ? »
  « Oui, oui ! », répond le propriétaire.
  « Mais je vous dis que non », assure le technicien.
Soudain, le propriétaire prend le technicien par le col et lui fout un poing sur son petit nez. Après quelques coups et insultes, ils se calment. Vous remarquez que le sang et la pluie qui se mélangent sur la route font de jolis dessins. Alors les deux hommes retournent dans la cave et découvrent une seconde boîte de raccordement. Après quelques manipulations (environ cinq secondes et trois dixièmes), le technicien s’exclame victoriuex : « C’est fini ! ! ! ! ! »
Enfin.

Le technicien vérifie une dernière fois : Youpi ! Votre téléphone sonne !
Vous remplissez quelques papiers. Facture : environ 300 francs.
Après des adieux émouvants (vous pleurez), le technicien part. Vous croyez que vos péripéties sont finies et non !
En effet, trois jours plus tard, vous recevez une petite lettre de France Télécom : Votre première facture. Vous devez une somme exorbitante alors que vous n’avez appelé que votre arrière-grand-oncle et que quelques minutes pour le
remercier de sa lettre (qu’il vous avait envoyé en 24 h chrono).Après tout ça.
Vous pouvez dire : « MERCI FRANCE TELECOM »

Maintenant, priez très fort pour que votre téléphone ne tombe pas en panne car vous devriez encore appeler France Télécom mais, à ce moment-là, vous n’aurez pas de téléphone.
Mais que ne ferriez vous pas pour entendre la jolie voix de téléphone rose ?

Gégé & Co

NDLR : Le pire c’est pas l’histoire , c’est le fait qu’elle soit vraie ... Je suis restée environ 5 mois sans téléphone.

----------------

Voila voila pour la fin ! une fin heureuse comme nous aimons chez les lutins...

Lutine