06 février 2011

Le dimanche de la Nostalgie

Coucou !

Aujourd'hui je vais te présenter un vieil ami, un ami rigolo et poilu, connu pour son humour décalé et ses grognements. Cet ami est Grumly :

P1000322

J'en ai deux versions : la version Panda et la version normale. Il existe un troisième modèle, plus clair. Quand on était étudiant (oui oui on avait plus de 20 ans), on était fan des pubs, et sur un délire, on a décidé de faire une commande groupée de Grumlys, alors que ce produit ne se vendait plus. Je me souviens plus du nombre de Grumlys achetés mais c'était un truc de fou. On pensait même avoir sauve tout un secteur de la société Jemini à l'époque.
Donc pour se remémorer ses bon moments voici mes deux pubs préférées :

Bon Dimanche !
Lutine

Posté par Lutine28 à 08:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


30 janvier 2011

Le dimanche de la Nostalgie

Coucou !
Je sens dans l'atmosphère que toikimelis est fébrile de connaitre la suite et fin de cette histoire rocambolesque  (quand je l'ai écrit ce mot, j'ai la voix de Pierre Bellemarre dans la tête). Donc un petit résumé, après quelques heures au près du service technique de France Télécom, le lutin arrive à avoir un rendez vous avec le technicien dans les 10 minutes.

Le début de l'histoire

FRANCE TELECOM : Est-ce vraiment privatisé ?
2ème partie

Vous rentrez chez vous et attendez. Attendez. Attendez...
Une heure passe, deux heures passent...
Enfin, une camionnette arrive. Les présentations faites, il vous pose une question ?
« Où est la boîte de raccordement ? »
Vous n’en savez rien. Alors, le gars de France Télécom et vous allez chez votre propriétaire.
Bien sûr, il est absent. Vous tombez sur sa belle-mère. Heureusement, elle connaît le numéro de téléphone de son gendre à son bureau.

De très mauvaise humeur, (il était en train de signer un contrat avec les Américains), il dit qu’il arrive. Une demi-heure plus tard, votre cher propriétaire arrive. Après la visite de la cave (vous remarquez quelques bonnes bouteilles), la visite du jardin, la visite de la cours (le chien a failli vous mordre) et la visite de la rue, vous (le technicien + le proprio + vous) découvrez derrière un buisson, la boîte de raccordement. Vous regardez l’heure. Bon, vous n’irez pas non plus en TD d'informatique. Tant pis. Bien sur, il pleut.

Le technicien fait des tests. Retourne dans la cave, va dans votre studio, retourne à la boite de raccordement. Après cinq ou six essais, le technicien demande au propriétaire :
  « Vous êtes sur que quelqu’un a installé une ligne ? »
  « Oui, oui ! », répond le propriétaire.
  « Mais je vous dis que non », assure le technicien.
Soudain, le propriétaire prend le technicien par le col et lui fout un poing sur son petit nez. Après quelques coups et insultes, ils se calment. Vous remarquez que le sang et la pluie qui se mélangent sur la route font de jolis dessins. Alors les deux hommes retournent dans la cave et découvrent une seconde boîte de raccordement. Après quelques manipulations (environ cinq secondes et trois dixièmes), le technicien s’exclame victoriuex : « C’est fini ! ! ! ! ! »
Enfin.

Le technicien vérifie une dernière fois : Youpi ! Votre téléphone sonne !
Vous remplissez quelques papiers. Facture : environ 300 francs.
Après des adieux émouvants (vous pleurez), le technicien part. Vous croyez que vos péripéties sont finies et non !
En effet, trois jours plus tard, vous recevez une petite lettre de France Télécom : Votre première facture. Vous devez une somme exorbitante alors que vous n’avez appelé que votre arrière-grand-oncle et que quelques minutes pour le
remercier de sa lettre (qu’il vous avait envoyé en 24 h chrono).Après tout ça.
Vous pouvez dire : « MERCI FRANCE TELECOM »

Maintenant, priez très fort pour que votre téléphone ne tombe pas en panne car vous devriez encore appeler France Télécom mais, à ce moment-là, vous n’aurez pas de téléphone.
Mais que ne ferriez vous pas pour entendre la jolie voix de téléphone rose ?

Gégé & Co

NDLR : Le pire c’est pas l’histoire , c’est le fait qu’elle soit vraie ... Je suis restée environ 5 mois sans téléphone.

----------------

Voila voila pour la fin ! une fin heureuse comme nous aimons chez les lutins...

Lutine

Posté par Lutine28 à 08:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2011

Le dimanche de la Nostalgie

Coucou !

La série continue sur mes vieux vieux articles. Celui de ce coup-ci est bien trop long, je vais le couper en plusieurs morceaux. Je préviens aucun être vivant n'ont été maltraité lors de cette expérience. Ah oui ! il parait que j'ai la plume exagératrice... Les faits se déroulent en 2000 lorsque je suis arrivée à Antibes pour mes études.

FRANCE TELECOM : Est-ce vraiment privatisé ?
1ère partie

Avez-vous essayé de vous faire installer une ligne fixe de téléphone ?

Bon, tout d’abord, vous allez à l’agence. On vous fait patienter avant d’être «accueilli » par une hôtesse d’accueil. Celle-ci vous donne un numéro (le 753) et vous demande de patienter jusqu'à ce qu’on vous appelle. Vous attendez patiemment, une personne, se lève et un haut-parleur appelle le 159. Après une petite journée d’attente, vous passez enfin devant un technicien.
Cette gentille vous pose des tas de questions utiles :
  « Et déjà, quel âge a votre mère ? » (vous vous rendez compte qu’il remplit une grille du Loto)
Enfin, arrive la dernière question, qui tue :
  « Vous avez un numéro de téléphone où vous joindre ? »
Alors vous essayez de ne pas rigoler et vous répondez calmement :
  « Non ! Sinon je ne serais pas ici ! »
  « Bon, impossible de vous installer la ligne ! »
C’est un véritable cercle vicieux.
Après avoir donné le numéro de téléphone de votre arrière-grand-oncle qui vit au Japon, vous lui dites «au revoir ».
Quelques jours plus tard, vous recevez une lettre selon laquelle un technicien devait venir l’avant veille. Trop tard.
Bien sur, c’est au nom d’Albert Dupont alors que vous vous appelez Robert Dupré. Bon passons, ce petit détail.

Mais, en P.S., vous pouvez lire : « Au moindre problème, appelez-nous au... (Appel gratuit) »
Mais, vous n’avez pas de téléphone. Bref, vous vous démenez pour trouver un moyen de les appeler. Comme nous pouvions le prévoir, ils sont injoignables. Après quelques essais, vous tombez sur une jolie voix digne d’un téléphone rose. Donc vous reprenez un rendez-vous pour le vendredi suivant, à 18 h00, car en élève sérieux, vous ne désirez pas sécher des cours.

Le jour J, à 8 h05, vous recevez une lettre de votre arrière-grand-oncle (vous savez celui qui vit au Japon). Il vous dit que le technicien de France Télécom a un empêchement ce soir et donc il ne peut pas venir au rendez-vous. Il faut donc que vous les rappeliez.
Mais vous n’avez toujours pas de téléphone.
Donc vous attaquez le premier passant que vous croisez et vous lui volez son portable. Vous appelez la jolie voix du téléphone rose. Elle vous arrange le coup : dans 10 minutes, un technicien peut venir. Dommage, vous avez cours d’électronique. Bon, vous jouez-le tout pour le tout. Vous acceptez la proposition. Vous raccrochez et rendez le téléphone portable au passant toujours inerte sur le sol. Vous le remerciez, vous n’êtes pas mal poli.

A suivre...

Mais que va-t-il se passer ? Le technicien va-t il-venir ? Le lutin va-t-il avoir un téléphone ? Vous le saurez Dimanche prochain dans un  nouvel épisode de dimanche de la nostalgie avec Victor et Victoria ...

Lutine

Posté par Lutine28 à 08:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

16 janvier 2011

Le dimanche de la Nostalgie

Coucou ! Comme promis dans mon teaser de la semaine dernière, voici un vieux machin écrit il y a bien longtemps, en 2001(ca me fait penser aux séries où dans un épisode il y a des tas de flashbacks et au final cela ne coute pas trop cher) :

Rouler parmi les 06

( Je m’excuse pour cette généralisation, car il existe quelques 06 très sympathiques au volant et qui ne roulent pas comme des fous)

Venant de la campagne la plus profonde, je fus surpris par la façon de conduire des 06.
Alors voici quelques conseils pour les débutants :

Le rond-point : oubliez tout simplement la priorité à gauche, jetez vous dans le rond-point en croisant les doigts et en fermant les yeux.
Le feu rouge : vous roulez tranquillement dans Antibes (Remarque : un chant de klaxon vous encourage à rouler plus vite ou à avoir plus de deux ans de permis) quand le feu passe à l’orange. Vous vous arrêtez, normal. Puis aussitôt, vous vous sentez bousculer et entendez un grand bruit de tôle froissée. Vous venez de faire une fatale erreur : ici, on ne s’arrête pas à l’orange (ni au rouge !).
La pluie : quand il fait beau, nos chers amis, les 06, klaxonnent si ont descend en dessous de 90 km/heure dans un virage à 90 degré. Par contre, par temps de pluie, ce sont de vraies limaces.
Les clignotants : Ne croyez pas qu’ici, on va mettre un clignotant.
La priorité à droite : Absent du code de la route.
Le cédez-le-passage : voir feu rouge
Le stop : voir le cédez-le-passage

Pour finir, je dirai que la dernière chose qui m’énerve, ce sont les petits grands-pères qui roulent en Ferrari rouge mais à 20 km/heure.

Jéjé & Co

PS : “Je plains les gens petits... se sont les derniers à savoir quand il pleut !” Pierre Guy.

Posté par Lutine28 à 08:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :